Chronique littéraire : La Maison des Damnés

Livre La maison des damnés de Richard Matheson

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique littéraire !
Je vais vous parler d’un roman que je viens de finir, à l’heure à laquelle j’écris cet article ça fait à peine 2 heures que je l’ai fini : La Maison Des Damnés de Richard Matheson.

Si vous êtes un amateur de livres d’horreur soit vous connaissez ce roman, soit vous devez absolument courir l’acheter ! C’est LA référence dans cette catégorie de romans. Matheson est celui qui a inspiré les plus grands maîtres de l’horreur comme Stephen King.

Depuis des années mon père me parlait de ce roman qui l’avait terrorisé étant jeune, depuis des années je me dis qu’il fallait que je le lise. L’occasion s’est présentée et étant en période d’examens je me suis dit que ce serait parfait pour une lecture détente et sans prise de tête.

Il faut savoir que je suis extrêmement impressionnable surtout au niveau des films, les films d’horreur je suis partante pour regarder mais le soir venu, dans mon lit je me promets de ne plus jamais recommencer. Au niveau de la lecture, l’été dernier j’avais lu Nuit D’Été de Dan Simons, un très bon roman d’horreur en passant mais je n’avais pas eu peur, un léger frisson peut-être lorsque je lisais le soir mais ça s’arrêtait là. Je pense qu’en ayant vu des films d’horreur plus sanglants et frissonnants, les livres ne m’atteignent pas, je ne sais pas.
Enfin c’est ce que je pensais avant de lire ce livre.

Présentation du roman

La maison des damnés

Titre : La Maison Des Damnés

Auteur : Richard Matheson

Nombres de pages : 350

Prix : 6.20€

Note : 7.5/10

Qui est Richard Matheson ?

Richard Matheson est un écrivain et un scénariste américain. C’est un auteur connu qui écrit surtout de la science-fiction ou de l’horreur.
Sa première histoire fut une nouvelle Le Journal d’un Monstre (1950), il a ensuite écrit un roman très connu mais surtout connu au cinéma, le personnage principal a été joué par Will Smith, il s’agit de Je suis une légende (1954). Il a écrit de nombreux livres et nouvelles après celles-ci dont La Maison Des Damnés (1971).
Ensuite il a suivi une carrière de scénariste, il a adapté son roman Je suis une légende avec Charlton Heston dans un film appelé Le Survivant. Il a aussi écrit des scénarios notamment le scénario de Duel le film qui a lancé Spielberg.

Matheson est devenu une source d’inspiration pour de nombreux auteurs comme Stephen King, George A. Romero ou Chris Carter. Il est mort le 23 Juin 2013 à l’âge de 87 ans.

Résumé du roman

Passer une semaine dans une maison réputée hantée depuis trente ans : telle est la mission confiée au Dr Barrett et à une équipe de spirites par un milliardaire mourant, qui veut savoir si son âme lui survivra. Mission que le parapsychologue s’empresse d’accepter, espérant bien ainsi triompher des « maléfices » et vérifier ses théories scientifiques sur l’existence d’une vie après la mort. Arrivés sur place, les investigateurs se rendent vite compte que le lieu est à la hauteur de sa réputation : résonnant des crimes et des orgies qu’elle a accueillis par le passé, la maison Belasco semble les attendre. Prête à posséder les audacieux qui oseront pénétrer en son sein…

Avis

Par où commencer ? Ce livre est incroyable. Incroyable dans le sens où quand vous le lisez et tout au long de l’histoire vous ressentez différentes émotions : le dégout, la peur, l’anxiété, la confusion et surtout l’envie de comprendre. Déjà je ne recommande pas ce livre pour des adolescents : certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Ensuite ce n’est pas simplement une histoire de maison hantée, ça va au delà, c’est une enquête policière pour savoir ce qui s’est réellement passé et qui hante les lieux. Ça remet en doute vos croyances car nous avons deux points de vue dans le roman, celui d’une médium et celui d’un scientifique. Ce qui est très intéressant pour ce faire sa propre idée de ce qu’il se passe dans la maison. Est-elle hantée ou juste sujette à des expériences psychiques dues au trop plein d’énergie ?
De plus ce que j’ai aimé dans ce livre c’est le rythme car on ne s’ennuie jamais, soit on découvre quelque chose qui fait avancer l’histoire, soit (et c’est ce qui arrive le plus souvent) il y a une scène « d’action » avec des manifestations qui nous font douter de la théorie scientifique de l’histoire.

Il n’y a pas de chapitre dans le livre, ça se passe sur une semaine, nous avons donc les jours et les jours sont découpés en heures pour faire avancer l’histoire de manière chronologique voire même pour montrer que les actions surnaturelles apparaissent crescendo. C’est perturbant comme façon de faire pour un roman mais on finit par s’habituer.

Comme je vous l’ai dit ci-dessus je ne suis pas impressionnable en temps normal avec les romans. Celui-ci à changer la donne. Je n’ai pas eu peur comme lorsque je regarde un film, mais il faut savoir que j’habite une très vieille maison, que ma chambre se situe au fond d’un couloir et que le parquet travaille beaucoup (il a craque fort et souvent) donc lire se livre ne me rassurait pas forcément certains soirs. Je me souviens au début du roman nous avons le droit à une scène un peu particulière avec un vinyle qui se met en marche et qui délivre un message, et bien je n’étais pas rassurée et j’ai vite fini la période de la journée pour fermer le livre et me dire que je continuerai demain soir après mes révisions quand il fera encore jour dehors.

Je n’ai pas eu peur à chaque page tournée mais je sentais enfin j’essayais d’anticiper ce qui allait se passer. La Maison Des Damnés a une histoire chargée en mauvaises ondes et d’horribles choses ce sont passées à l’intérieur, elle ne se moque pas seulement des personnes qui viennent y passer la semaine, elle se moque de vous, le lecteur. Elle vous accueille aussi en tant qu’invité et elle vous torture l’esprit autant que les autres, elle vous mène en bateau du début à la fin et c’est dans les 10 dernières pages qu’elle vous révèle son secret.

Je vous conseille ce roman qui est un roman d’horreur qui ne vous fera pas ne plus dormir certes mais qui vous fera peut-être faire des pauses ou être attentif à ce qu’il se passe dans votre maison…

Voici la fin de cette nouvelle chronique, j’espère qu’elle vous aura plu et qu’elle vous donnera envie de franchir les portes grinçantes de La Maison Des Damnés.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Written By
More from Daphne

Chronique littéraire : La Maison des Damnés

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique littéraire ! Je vais...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *