Vaccin contre la COVID-19 : tout savoir sur la troisième dose

Depuis mars 2020, la COVID-19 fait partie de nos vies.
La vaccination contre la COVID-19 a débuté en décembre 2020, il y a maintenant un an.
En novembre 2021, plus de 76% de la population française a au moins reçu une dose et la troisième est maintenant à prévoir.
Au 14 novembre, environ 4,4 millions de rappels ont été effectués. On répond à toutes vos questions concernant la troisième dose.

Pourquoi faire une troisième dose de vaccin ?

L’immunité apportée par le vaccin diminue au bout de six mois après la dernière injection. Il est donc nécessaire de faire une autre injection en guise de rappel pour renforcer notre immunité quant à la COVID-19.

Où et quand faire sa troisième dose de vaccin ?

Pour faire la troisième dose, vous devez être éligibles à la dose de rappel.
Plusieurs endroits sont possibles pour obtenir la troisième dose :

  • Chez votre médecin traitant
  • Dans une pharmacie
  • Dans un centre de vaccination
  • Chez un cabinet infirmier
  • Auprès d’une sage-femme, d’un chirurgien-dentiste
  • Dans les hôpitaux
  • Dans un laboratoire de biologie médicale

Vous pouvez vous déplacer ou demander une intervention à domicile.
Pour les personnes âgées de plus de 80 ans, un numéro vert a été mis en place pour vous proposer une vaccination à domicile : 0800 730 957.

Pour les résidents des établissements pour personnes âgées, le personnel de santé habilité se déplacera pour vous administrer la troisième dose.

Quand doit-on faire la troisième dose ?

La dose de rappel doit être effectuée cinq mois après la dernière injection.
Les personnes disposent de 8 semaines à compter de la date d’éligibilité pour effectuer la troisième dose. Il faudra attendre 7 jours pour avoir un pass sanitaire valide, si celui-ci ne l’est plus.

Passé le délai des 8 semaines, le pass sanitaire ne sera plus valide.


À lire également : 

>> Tout savoir sur l’indemnité inflation mise en place par le Gouvernement <<


 

Quels sont les vaccins disponibles pour la 3ème dose ?

Au 22 novembre, déjà plus de 8% de la population française a obtenu sa troisième dose.
Plus de 103 millions de doses ont été administrées en France : 46,8 millions de Français sont complètement vaccinés.
La France est le 9ème pays en Europe ayant le plus vacciné sa population. 

Les vaccins disponibles pour la 3ème dose sont Pfizer-BioNTech ou Moderna.
Seuls les vaccins à ARNm sont disponibles et valables.

Doses de vaccins contre la COVID-19
Source : Unsplash

Est-ce qu’il y a des effets secondaires avec la dose de rappel ?

Depuis les débuts des administrations de la troisième dose, aucun autre effet secondaire n’a été identifié.
Les effets secondaires de la troisième dose sont similaires à ceux que l’on peut ressortir lors de la première et/ou de la seconde dose.

Qui est concerné par la troisième dose ?

Tout le monde est concerné par la dose de rappel à partir du moment où un délai de 5 mois s’est écoulé depuis la dernière injection.
Cependant, certaines personnes sont prioritaires :

  • Les résidents des établissements spécialisés pour personnes âgées
  • Les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Les personnes à très haut risque de forme grave
  • Les personnes présentant des comorbidités
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées
  • Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

Qu’en est-il de la vaccination de jeunes de moins de 18 ans ?

Les jeunes de 12 à 17 ans sont également amenés à se faire vacciner. Depuis le 30 septembre, les adolescents âgés de 12 mois et 2 mois à 17 ans doivent être vaccinés pour obtenir un pass sanitaire valide.
Ils sont donc soumis aux mêmes conditions que les personnes majeures concernant l’injection de la troisième dose.

Une infection correspond à une injection

Le Gouvernement

Est-ce que la troisième dose est obligatoire si on a eu la COVID-19 ?

Il faut savoir qu’une « infection correspond à une injection » comme le gouvernement le rappelle. En effet, le fait d’avoir été infecté, vous permet d’avoir encore des anticorps. Si vous avez contracté la COVID, vous devrez donc attendre cinq mois avant de vous administrer une dose de rappel.

La pandémie de la COVID-19 a chamboulé nos vies et nous devons apprendre à vivre avec.
Le Gouvernement met en place régulièrement des réglementations sanitaires pour limiter la propagation du virus.
À noter que de nouvelles mesures sanitaires ont été évoquées le 25 novembre 2021 par Olivier Véran.

.
signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
L’indemnité inflation, tout ce que l’on doit savoir sur la prime de 100€ annoncée par l’État
Vaccin contre la COVID-19 : tout savoir sur la troisième dose