Anito au village “Bonheur”

Femme qui lit un livre dans un parc
Source : Pixabay

Stéphanie Pluquin évoque dans ce récit le déménagement des Bonheurois, l’adaptation au mode de vie et le nouvel habitat d’Anito. Il s’agit de l’histoire d’Anito, l’âne écolo. Ce livre a été édité chez Doudou Editions le 6 novembre 2017. Il fait 65 pages.

L’histoire

Le village appelé « Bonheur » risque de perdre son nom. Les villageois décident de quitter du jour au lendemain leur village et de vivre ailleurs. L’appel lancé par les villageois, va pouvoir sauver le village « Bonheur ». Certains villageois qui viennent d’ailleurs, souhaitent découvrir ce village et s’y installer plus tard. Le village « Bonheur » reprend vie. L’école et les commerces ouvrent de nouveau leurs portes. Les Bonheurois sont de retour dans leur village et commencent une nouvelle vie. Mais Anito, l’âne comble le vide dans la vie des villageois et leur apporte beaucoup dans leur quotidien.  

Couverture du livre Anito l'âne écolo

Mon avis

Stéphanie Pluquin nous embarque dans le monde écologique et environnemental à travers de textes incisifs, accompagnés d’illustrations à l’aquarelle, douces et colorées. D’une écriture bien construite et dans un style agréable, l’auteure relate la nouvelle vie des Bonheurois, d’Anito et de Fleurette au village « Bonheur ». Elle évoque ainsi la désertification des villages, la paix et la solidarité entre les personnes, dans le respect de toute forme de vie. Chaque villageois doit choisir une nouvelle maison, doit trouver du travail et de nouvelles activités. Il est alors confronté à un dilemme et doit aussi s’adapter à un nouvel environnement. Les villageois ont un point commun : préserver la tranquillité et la nature. Les Bonheurois se remettent en question sur l’avenir de leur village « Bonheur » et sur leur avenir tout au long du récit. Anito fait la rencontre de Fleurette. Une belle amitié s’est créée. Mais ils sont victimes de dérangements.

Laissez-vous emporter dans l’univers des Bonheurois, d’Anito et de Fleurette. Vivez le quotidien de ces villageois, qui retrouvent leur bonheur, d’un âne et d’une vache sympathiques et enjoués, qui trouvent peu à peu leurs marques. Anito, l’âne écolo nous rappelle qu’il nous faut lutter pour la préservation de l’environnement et de la nature, qu’il nous faut sensibiliser sur la tolérance, la bienveillance, le respect de l’autre, de l’environnement et des animaux.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Written By
More from Chenda

Les incontournables au Cambodge

Le Cambodge se situe au Sud-Est de l’Asie et est le pays...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *