Les Suffragettes

Les suffragettes

J’ai regardé un film récemment qui raconte le destin de quelques Suffragettes au XXème siècle à Londres juste avant la Première Guerre Mondiale qui militaient pour le droit de vote des femmes en Angleterre.
Ce film m’a beaucoup inspirée et m’a fait comprendre ou plutôt réaliser beaucoup.
Je viens donc ici vous parlez bien sûr du film que j’ai regardé mais surtout de ce mouvement féministe qui a eu lieu il y a plus d’un siècle maintenant et qui marque la condition de la femme.

Les suffragettes

Petite précision que je veux apporter avant de commencer, je vais vous présenter un sujet qui me tient à cœur, que je veux vous faire partager pour que soit vous appreniez quelque chose comme moi ou que vous ayez plus d’information sur ce sujet. Je ne suis pas là pour créer de débat sur la condition féminine même si je pense qu’il y aurait beaucoup à dire. Ce n’est pas le but de cet article, aujourd’hui je vais vous montrer que ces femmes ont écrit une page de notre histoire avec leur courage et leur conviction.

Présentation du film

Les Suffragettes avec Carey Mullingan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep

Je pense que vous avez compris l’idée du film. Je vais donc vous apportez des informations historique en restant sur cette période c’est à dire avant la Première Guerre Mondiale.

Qui sont et qu’est ce que le mouvement des Suffragettes ?

Il faut savoir qu’au XXème siècle, les femmes étaient considérées comme intellectuellement inférieures, voire ne pouvant pas penser par elles-mêmes, ne pouvant donc prétendre aux mêmes droits que les hommes. Les affaires politiques étaient hors de leur portée et il n’était donc pas question que les femmes puissent voter.

En 1897 est fondée au Royaume-Unis l’Union Nationale pour le Suffrage des Femmes par Millicent Fawcett. Ces groupes de femmes ne commettent aucun délit illégal, elles militent de façon pacifiste et non agressive.

Millicent Fawcett avance cet argument :

Les femmes doivent respecter les lois et donc devraient avoir le droit de participer à leur création.

En 1903, Emmeline Pankhurst (interprété par Meryl Streep) fonda à son tour l’Union Sociale et Politique Féminine. Beaucoup de femmes, surtout des ouvrières ce joignirent à sa cause. Elles militèrent de façon plus agressive en commettant des actes de revendications comme briser des vitrines avec des pierres, faire sauter des boîtes aux lettres. Elles se firent vite appelée « Les Suffragettes« .

Emmeline Pankhurst

Lors de leurs actions, la police n’hésitaient pas à les arrêter et les emmener en prison où elles y restaient une semaine. Dans le film il y a une séquence où l’on peut voir que les forces de l’ordre n’y allaient pas de main morte, et qu’ils n’hésitaient pas à les matraquer pour les maintenir. Lorsqu’elles arrivaient en prison elles n’étaient pas traitées comme des prisonnières politiques, de ce fait elles étaient plus ou moins maltraitées par le personnel de la prison que ce soit des femmes ou des hommes je tiens à le préciser. Elles décidaient donc de faire la grève de la faim pour défendre ce droit d’être considérées comme prisonnières politiques, cependant ne voulant pas de morts sur les bras et ne voulant pas les considérer comme telles, le personnel de prison avaient recours (sur ordre du directeur) à des manières très brutales pour les forcer à se nourrir (dans le film vous pourrez voir un passage là dessus).

Toujours dans le film, une ouvrière non différente des autres va se joindre à ce mouvement. Elle s’appelle Maud Watts, c’est une jeune femme de 24 ans, mère d’un petit garçon appelé Georges, mariée, employée dans une blanchisserie. Elle commence à s’intéresser à ce mouvement lorsqu’elle surprend le directeur de la blanchisserie en train d’essayer de forcer une jeune fille à avoir un rapport qu’elle ne désire pas. Étant une ancienne de ses victimes elle compatit et commence à comprendre que ce n’est pas une situation normale. Voilà comment son combat débutera, je ne vous en dis pas trop.

Les suffragettes

Elles obtiendront le droit de vote au même statut que les hommes en 1928.

Je vais maintenant vous donner pas vraiment un avis sur ce film car je n’ai pas assez de connaissances sur le sujet pour vous dire s’il est bien respecté au niveau historique. Je vais plutôt vous donner mon ressenti et ce dont j’ai pris conscience.

Nous savons, toutes et tous que si les femmes ont le droit de vote aujourd’hui dans beaucoup de pays c’est grâce aux différents mouvements qu’elles ont créés pour les obtenir. Nous savons qu’elles se sont battues pour que nous les femmes du futur, de la société moderne puissions faire avancer notre cause avec déjà des bagages en main. Nous savons que nous avons un grand pas dans la parité homme/femme mais que malheureusement encore aujourd’hui en 2017 cette parité n’est pas respectée dans beaucoup de domaines et que la femme est encore (pour un groupe d’hommes) inférieure à l’homme.

Ce que je ne savais pas c’est que ces femmes qui auraient pu être nos grands-mères ou nos arrières grands-mères se sont battues corps et âmes pour ce droit de vote qui nous paraît naturel aujourd’hui. Oui j’ai le droit de vote aujourd’hui, oui j’en suis heureuse, mais je suis née avec, c’est normal pour moi. Je n’arrivais pas à me dire enfin à comprendre qu’on ne puisse pas l’avoir.

Et là en voyant ce film, en voyant la façon dont certaines étaient traitées parce qu’elles manifestaient certes parfois de manière violente mais il fallait comprendre que c’était la seule façon d’attirer le regard des gens et des médias sur leurs combats et qu’elles étaient vraiment parfois battues à mort non pas par leurs maris, ce que je trouve déjà révoltant mais par les forces de police. Bon je mets sur le compte de la société de l’époque qui était peut-être voire sûrement plus stricte que maintenant.

Ensuite à part ne pas avoir le droit de vote, je me suis rendue compte que les femmes n’avaient aucun droit ce qui m’a énormément perturbée. C’était l’homme de la famille qui avait tous les droits, il disposait des enfants, il avait le droit et c’était même normal de battre sa femme, il gérait tout ce que sa femme faisait, ces moindres faits et gestes. La femme quand elle était mariée n’avait pour rôle que de s’occuper de son mari, travailler un peu quand même, s’occuper de ses enfants et c’est tout, fin de l’histoire. Il y a une réplique dans le film qui a retenu mon attention et que je crois que l’on peut voir dans la bande annonce ci-dessus.

Tu es une femme mariée, tu es femme, c’est ça ton rôle et tu dois rester à ta place.

C’est une phrase très dure mais très révélatrice de la pensée de l’opinion publique de l’époque. Et avant qu’elles ne soient mariées, elles ne disposaient bien sûr pas de leurs corps et n’importe quel homme qui avait un peu de pouvoir sur l’une d’entre elles pouvait les violer, sans que ça ne pose de problème. Tout le monde le savait mais tout le monde se taisait.

J’ai pris conscience qu’elles se sont battues, que certaines sont mortes pour ce droit, cet unique droit qui nous paraît naturel aujourd’hui. Je pense qu’il faut rappeler aux jeunes filles que non, nous ne l’avions pas et nous l’avons obtenu au prix d’énormes sacrifices. Et que pour toutes ces femmes qui sont décédées aujourd’hui nous devons continuer de nous battre encore et toujours, pour devenir une bonne fois pour toutes égales aux hommes. Je ne dis pas qu’il faut aller dans la violence comme à l’époque mais nous ne devons pas prendre notre situation comme acquise. Cette lutte n’est pas terminée, loin de là.

Emmeline Pankhurst a dit :

Je préfère être une rebelle qu’une esclave.

N’hésitez pas à me dire si vous voudriez qu’on débatte du féminisme ce serait intéressant je pense. Des questions pour juste partager nos opinions sans prise de tête. 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
Written By
More from Daphne

5 films avec une chute à couper le souffle !

Si vous êtes amateurs de films voire même cinéphiles vous devez aimer...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *