La DME – partie 2 : pourquoi donc ?

0

Le mois dernier, je vous exposais les règles de la Diversification Menée par l’Enfant (la DME) et je vous rassurais quant aux inquiétudes courantes face à ce mode d’alimentation pour les bébés. Vous voilà donc informés et rassurés mais reste à savoir pourquoi pratiquer cette méthode avec votre enfant, plutôt que les petits pots et le mixage tellement répandus… Eh bien il y a de nombreux avantages et quelques inconvénients, voyons cela de plus près !

Les avantages de la DME pour l’enfant

  • La DME, c’est un véritable éveil des 5 sens ! La vue : le bébé voit l’aliment sous sa vraie forme. Le toucher : il sent sa véritable texture, il sent si c’est mou, dur, rugueux, lisse, chaud, froid… L’odorat et le goût : il découvre les aliments un par un et déguste leur saveur de façon individuelle. L’ouïe : quand ça croque, c’est rigolo – quand ça tombe aussi !
  • L’enfant a la chance de prouver qu’il est capable de se débrouiller et c’est un grand bond en avant dans sa confiance en lui et son autonomie.
  • Bébé apprend réellement à mastiquer. Il n’avale pas docilement ce qu’on décide pour lui, il choisit, et teste, il mâchouille et avale ou recrache. Cette façon de faire facilite la coordination oeil-main-bouche.
  • Quand on opte pour la diversification menée par l’enfant, on partage les repas en famille. Tout le monde est à table en même temps, bébé n’est pas mis à l’écart de ce moment convivial et profite de l’ambiance ! Il voit ses proches manger et a forcément envie de reproduire. Sa curiosité est éveillée.
  • Ses goûts s’affirment, l’enfant n’a pas peur de goûter mais s’il n’aime pas il sait le faire comprendre. D’ailleurs mon Petit Coco, qui a un peu plus de deux ans maintenant, goûte quasiment à tout alors que c’est la galère pour que le Grand, qui n’a pas eu la chance d’expérimenter la nourriture par lui-même, ouvre son museau pour accueillir une nouveauté !
Lire aussi : “In beef we trust” ou comment bébé sait montrer ce qu’il aime !

Les avantages de la DME pour les parents

  • Le gain de temps est énorme ! Puisque le petit mange comme les grands, il n’y a rien à préparer de plus. Son repas peut prendre une forme différente mais il suffit seulement de mettre de coté sa part avant de poursuivre la recette. Un exemple en photo :
la DME expliquée en photo
Avec mes dés de courgettes je cuis des bâtonnets pour Bébéchouquette, je les éponge un peu et lui mets à part. A table, elle tâte, puis goûte avec plaisir.
  • Un coût minime : pas de petit pot ou d’assiette toute prête et hors de prix à acheter par palette entière pour tenir 2 semaines ! Pas de robot spécialisé cuiseur vapeur-mixer à financer. Pas de tas de pots en verre ou en plastique résistant au congélateur à payer et stocker pour conserver les purées maison… Bref, aucune dépense supplémentaire liée à l’alimentation de bébé. Ce n’est pas négligeable !

Les inconvénients de la DME

  • Au début, il y a un peu de gaspillage, le bébé lèche, tétouille, mâchouille mais ne mange pas grand chose (n’oubliez pas que c’est le lait qui le nourrit et que la diversification est à considérer comme découverte d’autre chose), il faut quelque temps de tâtonnement avant qu’il avale vraiment ses aliments. Pour parer au gaspillage, on peut utiliser un bavoir avec une sorte de petit “bac de récupération” pour que ça ne tombe pas par terre et qu’on puisse redonner le morceau qui s’est échappé des petites mains encore maladroites.
  • La DME, c’est un peu comme si un ouragan passe autour de la table à chaque repas !  On en retrouve partout. Il faut être patient, ça ne dure pas très longtemps et puis ça ne fait pas de mal, de toutes façons, de passer un coup d’aspirateur et/ou de serpillière autour de la table après le repas ! Certains parents utilisent une sorte de bâche ou de nappe plastique, qu’ils glissent sous la chaise haute pour protéger le sol.
A voir absolument : une explication de la DME en dessin, tout à fait pertinente et documentée. Réalisée avec talent par Bougribouillon.

Finalement, plus je parle de la DME et plus je vois mes enfants évoluer en autonomie, plus je me dis que c’est tout à fait dans la continuité de l’allaitement (mais pas que) et que c’est d’une logique implacable ! C’est effrayant au début, on est réticent, inquiet mais si on fait confiance à son bébé, il nous montre rapidement qu’il est capable et son bonheur est contagieux. Tentez l’aventure, vous ne le regretterez pas et votre enfant vous le rendra bien avec de beaux sourires épanouis ! N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire pour finir de convaincre les réticents ou poser des questions auxquelles je me ferai un plaisir de répondre.

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Maman de trois marmots, elle aime échanger et partager autour de son expérience d'allaitement et de la pratique de la Diversification Menée par l'Enfant, deux sujets qui la passionnent ! Professeur documentaliste, elle est également dingue de littérature jeunesse et grâce à ce métier, elle peut passer beaucoup de temps avec ses enfants. Lecture, jeux de société, activités manuelles, elle est aussi devenue blogueuse pour partager ses coups de cœur...

Leave A Reply