Première décoloration : Mes conseils

0

Si l’on s’y prend mal, une décoloration peut vite tourner au désastre (j’en ai fait les frais). Si vous faites une décoloration dans le but de devenir blonde, que vous soyez brune ou que vous voulez seulement éclaircir votre blond ou brun naturel, il est donc très important de bien y réfléchir avant. Si vous décolorez dans le but de recolorer dessus, d’autres chosess sont à prendre en compte.

Aujourd’hui, on va voir ces possibilités et je vais vous expliquer comment procéder afin de ne pas faire les mêmes erreurs que moi. Je tiens à préciser que je ne suis pas coiffeuse, j’ai appris de mes erreurs et en faisant des recherches pour mes propres décolorations. Je partirai aussi du principe que ce sera votre première décoloration.

 

Déjà, quelques trucs important à savoir avant de vous lancer :

  • Avant même de commencer, il est important de faire un test d’allergie (explication plus bas)
  • Une décoloration est définitive. Il s’agit d’un processus chimique. La mélanine du cheveu est détruite, vous ne retrouverez donc jamais votre couleur naturelle, sauf sur vos repousses, évidement.
  • Comme dit dessus, la décoloration est un procédé chimique, il faut donc penser à protéger vos mains avec des gants et utiliser un pinceau applicateur.
  • Pensez à porter de vieux vêtements et protéger vos épaules à l’aide d’une vieille serviette. La décoloration décolore aussi les tissus.
  • Sachez aussi qu’une décoloration abîme les cheveux, il est donc déconseillé de faire plusieurs colorations ou une décoloration et une coloration le même jour. Laissez-les un peu reposer et faites leur un bon soin.

Une fois décidée, vous devrez acheter votre décoloration. Vous pouvez l’acheter en grande surface, chez un grossiste ou sur internet.
Je vous conseille fortement de vous rendre chez un grossiste. Contrairement à ce qu’on pense, les prix sont moins élevés qu’en grande surface et encore moins que sur internet, de plus la vendeuse pourra vous conseiller. Sachez que vous pouvez remplacer tous ces ingrédients par une huile décolorante ainsi que des gelées éclaircissantes, mais je ne connais absolument pas les résultats de ces produits je ne peux donc pas vous conseiller la dessus.

Comme c’est votre première décoloration, je vous conseille aussi fortement d’acheter une coloration de secours en cas de désastre. Prenez une couleur un peu plus foncée que votre couleur naturelle (car la couleur dégorgera et deviendra un peu plus claire) pour cacher les dégâts.
Un autre détail si vous achetez une coloration, les reflets. Quand on ne s’y connait pas, c’est un peu compliqué mais je vais tenter de vous l’expliquer. En terme professionnel, une coloration se décrit avec des chiffres. Par exemple un châtain cuivré acajou = 4.45. Le chiffre avant le point correspond à la hauteur de ton qui va de 0 à 10. Plus celui-ci est élevé plus la base est claire. Ça vous servira aussi de référence pour déterminer la base nécessaire pour que la couleur prenne. Les chiffres après le point correspondent aux reflets, le premier est le reflet principal et le second est le reflet secondaire. Il se peut aussi qu’une coloration ne contienne qu’un seul reflet, voir aucun, mais c’est à vous de choisir.

A lire aussi : Cercle chromatique

Revenons à notre décoloration. Quelque soit la couleur que vous souhaitez obtenir, des articles de bases seront à acheter.
Comme dit précédemment, vous pouvez acheter vos produits soit en grande surface, chez un grossiste ou sur internet :

En grande surface

  • Choisissez simplement votre kit de décoloration en fonction du résultat que vous voulez.

Chez un grossiste 

  • Un pot de poudre décolorante bleu. Il existe aussi des formats à usage unique en sachet d’environ une vingtaine de grammes.
  • Un tube d’oxydant

Sur internet

  • Un kit de décoloration (Ex : Manic Panic Flashlightening, Crazy Color Bleaching, La Riche Directions)

OU

  • Un pot de poudre décolorante bleu
  • Un tube d’oxydant

Une question se pose donc : Quel oxydant choisir ? 10, 20, 30, 40 ?

Oxydant 20 et 30 volume

C’est très simple. Chaque oxydant permet de décolorer d’un certain nombre de tons. Plus vous voulez décolorer, plus le volume de l’oxydant sera élevé.

  • Oxydant volume 10 : Éclairci d’un ton.
  • Oxydant volume 20 : Éclairci de un à deux tons.
  • Oxydant volume 30 : Éclairci de trois à quatre tons.
  • Oxydant volume 40 : Éclairci de quatre à six tons.

Vous aurez aussi besoin d’un oxydant pour une coloration (Attention : Uniquement dans les colorations permanentes), qu’importe la couleur je pense qu’un volume 20 ou maximum 30 serait suffisant.

Une fois votre mélange choisi, quelques articles en fonction de la couleur souhaitez seront à acheter.

Vous voulez être blonde ou éclaircir votre blond naturel

  • Des soins déjaunissant ou anti-roux. Car non, vous n’obtiendrez jamais un beau blond seulement en décolorant, vous vous retrouverez avec un blond jauni voir orangé selon votre base de départ, il faut donc de l’entretien. Sachez que ces produits sont bleus/violets.
  • Un shampoing silver. C’est un shampoing déjaunissant.

OU

  • Un toner : C’est une coloration semi-permanente qui contient très peu de pigments violets qui permettent d’atténuer les reflets jaunes. Plusieurs toners existent, ceux pour avoir les cheveux complètement blancs ou gris et d’autres pour avoir de vrais cheveux blonds, choisissez donc bien. Si vous l’utilisez, suivez bien les instructions. Vous pouvez également créer votre propre toner en mélangeant de l’après-shampoing et une petite dose de coloration de la couleur opposée aux reflets que vous souhaitez supprimer (voir le cercle chromatique).

Quelques exemples de produits :

  • Soins déjaunissants ou anti-roux : Soin repigmentant terre bleue de Mulato, Soin patine correcteur de blond Dessange, Soin Neutralisant de Reflets Orangés de Garnier 100 % Ultra Blond
  • Shampoings silver : L’Oréal Expert Silver, Shampoing repigmentant terre bleue de Mulato
  • Toners : Color Charm de Wella (Sur Amazon), Perfect Blond de Blond Brillance, White Toner de La Riche Directions, Toner Blanc de Stargazer, Virgin Snow de Manic Panic. Certaines marques en proposent en grande surface comme le Belle Color Perle d’Argent de Garnier (c’est un entretien pour les cheveux gris mais ils contient un produit déjaunissant),  Nordic blonde anti yellow/orange de Schwarzkopf (malheureusement je ne sais pas si celui-ci est trouvable dans nos grandes surfaces).
Petite note : Les produits Mulato sont très biens. Ils sont naturels et non testés sur les animaux, de plus ils sentent très bon, malheureusement ils sont aussi assez chers.

Vous voulez éclaircir votre brun naturel

Je pense qu’il est assez difficile d’obtenir le brun que l’on veut seulement en décolorant car celui-ci aura obligatoirement des reflets roux, mais contrairement au blond, il n’est pas question de soins déjaunissant mais de faire une coloration par dessus votre décoloration.
Vous devrez donc choisir la coloration de votre choix tout en tenant compte des reflets afin de neutraliser les reflets non souhaités ou d’en créer de nouveaux.

Vous voulez vous amuser et faire des couleurs “folles” (bleu, rouge, orange…)

Hayley Williams
www.glamourmagazine.co.uk

Si vous souhaitez faire ce genre de couleurs, vous devrez choisir entre une coloration permanente (ne part pas au shampoing) ou semi-permanente (s’estompe au fil des shampoings).

Pour une coloration permanente, même procédé que pour le brun, choisissez tout simplement votre base ainsi que vos reflets.

Pour une coloration semi-permanente (Ex : Manic Panic, Crazy Color, La Riché Directions), il n’est plus question de base ou de reflets. Vous devrez simplement choisir votre couleur (Vert, violet, rouge,…). Prenez tout de même en compte la couleur obtenue après votre décoloration car la couleur obtenue aura un impact sur la couleur appliquée (voir cercle chromatique).  
Si vous souhaitez des couleurs comme le rouge ou le orange, une base orangée suffira. Mais si vous souhaitez une couleur comme le vert, le jaune ou même le rose, il vous faudra une base jaune. De même pour le violet, qui neutralise les reflets jaunes, mais celle-ci devra quand même être très claire. Quant au bleu une base très claire serait préférable. Vous devrez donc, comme pour le blond, acheter un toner pour rendre vos cheveux le plus blanc possible.

Attention ! Si vous voulez une couleur pastel, peut importe qu’elle soit rose, orange ou bleu, il vous faut aussi une base claire. Le toner sera aussi très utile dans ce cas la.

Sachez aussi que ce genre de couleurs demandent beaucoup d’entretien. Elles s’estompent très vite mais paradoxalement certaines sont difficiles à effacer lorsque vous voulez changer votre couleur. Il vous faudra donc des soins repigmentant, toujours ceux de Mulato par exemple, Revlon propose aussi une gamme de repigmentants.

Petite astuce : Si vous utilisez des colorations semi-permanentes, mélangez-en un peu à votre après-shampoing. Cela remplacera un repigmentant, car quelque soit la marque, ceux-ci sont plutôt chers.

Maintenant que vos achats sont faits, il est temps de vous lancer.

Avant de commencer pensez à faire un test d’allergie ainsi que la mèche test. Ces tests seront plus simple à faire avec des produits achetés séparément car les kits ne se conservent pas et les mélanges sont différents. Donc si vous avez acheté un kit, suivez tout simplement le manuel.

ETAPE 1 : LE TEST D’ALLERGIE

Pour se faire, il suffit de mélanger l’oxydant et la poudre décolorante (1 dose de poudre pour 2 doses d’oxydant). Mais attention, le mélange ne se conserve pas, faites donc attention à ne pas en faire une trop grande quantité. Évitez les bols en métal au risque de créer une réaction chimique non voulu.
Enfin, une fois le mélange prêt, déposez une petite quantité derrière votre oreille. Laissez poser environ 30 minutes puis rincez.
Vous ressentirez de légers picotements, mais ne vous inquiétez pas, c’est normal.
Si pendant la pose vous ressentez de fortes brûlures ou picotements rincez immédiatement. Si la réaction est trop importante appliquez-vous une crème contre les brûlures afin de soigner celle-ci.
Si vous n’avez aucune réaction, attendez quand même 48h (on ne sait jamais des réactions tardives peuvent arriver).

ETAPE 2 : LA MÈCHE TEST

Refaites un petit mélange et sélectionnez une mèche pas trop visible. Appliquer votre mélange et laissez poser. Vérifiez bien jusqu’à obtenir le résultat voulu. Pour vous aidez , utilisez un minuteur pour calculer le temps nécessaire.

Rappel : Les bases nécessaires

  • Devenir blonde : Si vous êtes déjà blonde, le temps de pause ne devrait pas être très longs, les soins déjaunissant feront ensuite le reste.
    Si vous êtes brune, il se peut que, selon le volume de votre oxydant, vous ayez besoin de deux décolorations pour obtenir une base jaune claire.
  • Éclaircir votre brun : Le temps de pause ne devrait pas être très long non plus puisqu’une base orangée suffira pour recolorer dessus.
  • Faire du rose, rouge, bleu… : Une base orangée pour le rouge et orange, une base jaunie pour le rose, vert, jaune et le violet (base très claire) et une base le plus blanc possible (à l’aide de toners) pour le bleu ainsi que les tons pastels.

ETAPE 3 : L’APPLICATION

Avant de commencer l’application, une chose importante à savoir : N’appliquez pas de produit sur vos racines.
Pourquoi ? Les racines sont proches de votre cuir chevelu, qui, à cause de sa température active l’oxydation. Les racines décoloreront donc plus vite, c’est pourquoi on applique le produit sur celle-ci seulement à la fin.

Si vous en avez la possibilité, faites vous aider pour l’application, il faut que celle-ci soit répartie de façon homogène. C’est assez difficile de le faire seule, surtout l’arrière de votre tète et ça augmente le risque de raté. Pour faciliter l’application, séparez vos cheveux par “tranches” horizontales, comme lorsque vous passez votre fer à lisser. Les pros séparent les cheveux en 4 parties égales, mais c’est un peu plus difficile quand on débute.

Si vous avez peur de ne pas obtenir le même rendu longueurs/racines, vous aurez aussi la possibilité de faire votre décoloration en deux fois : faites vos longueurs, si vous le souhaitez vous pouvez les enrober de papier aluminium afin d’accélérer la décoloration. Lavez, laissez-les reposer, vous pouvez aussi leur faire un petit soin puis faites vos racines. Avec ce procédé, vous pourrez en profiter pour appliquer un soin sur vos longueurs (et oui encore un soin, toujours des soins) quand vous décolorerez vos racines, ça ne fera que du bien à vos cheveux.

J’espère que ces quelques lignes vous aideront à vous lancer, mais retenez bien une chose : Soyez bien sûr de vous ! Si jamais vous doutez de votre capacité à vous décolorer les cheveux seule, rendez-vous chez un coiffeur en qui vous avez confiance !

Si vous décidez de vous lancer, allez-y ! Vous prendrez confiance au fil du temps et vous apprendrez à comprendre comment vos cheveux réagissent. Certaines d’entre vous seront peut-être chanceuses et les décolorations n’auront pas beaucoup d’impact sur vos cheveux et d’autres auront moins de chance et vos cheveux supporteront un peu moins bien, c’est pour cela que les soins sont très importants !

En tout cas, amusez-vous bien avec vos cheveux et attention, on devient vite accro !

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

S’intéressant un peu à tout, Alexandra est d'abord passionnée par la musique, le cinéma, les jeux vidéo ainsi que les langues étrangères. Elle a d'ailleurs suivi des cours de japonais et est actuellement en formation d'Anglais pour une durée de 3 ans. Etant aussi très concernée par la cause animale, elle commencera une formation d'assistante vétérinaire. Cherchant à faire toujours plus d’expériences, Alexandra commence à se décolorer les cheveux, d'abord en blond, ce qui fut un désastre. Plus tard, elle décidera de se colorer les cheveux en rouge, juste pour s'amuser. Y ayant pris goût, elle tente d'autres couleurs, comme le rose ou le vert et malgré les remarques et les avis de sa famille, elle ne peut plus se séparer de son tube de coloration.

Leave A Reply