Les 8 choses à ne surtout pas dire à l’heure du coucher des enfants !

petit-champignon

Quand on a un enfant, le rituel du coucher est très important. Cette routine permet de mettre le petit dans de bonnes conditions pour se préparer à la nuit et s’endormir paisiblement. Seulement parfois, le jeune parent, encore maladroit, peut laisser échapper une phrase, une seule, qui fout tout en l’air ! Et là, c’est le drame… Alors autant être prévenu, il y a des choses à ne JAMAIS dire à l’heure du coucher !

l'heure du coucher des enfants

1. Il ne faut JAMAIS dire : « C’est demain que tu auras tes cadeaux »

En période de Noël ou d’anniversaire, les enfants harcèlent les parents : « C‘est quaaaaaaaaaaaand les cadeaux ?« . Chaque soir il faut expliquer qu’il faut encore attendre, qu’il faut être patient… Et puis la veille, lassé, à bout d’argument et d’idée pour faire diversion, le parent, faible, épuisé, sort : « C‘est demain que tu auras tes cadeaux ! » Vous imaginez bien que le morveux ne va pas s’endormir tranquillement ! Il va s’en suivre une série de questions interminables toutes aussi raisonnées les unes que les autres : « C’est aujourd’hui demain ?« 

2. Il ne faut JAMAIS dire : « Si tu m’appelles je viendrai »

Quand le coucher est difficile, et que le petit ne veut pas nous laisser partir, on peut avoir tendance à vouloir dire « Si tu m’appelles je viendrai » mais c’est une erreur de novice ! La brèche est ouverte, il va appeler  de façon méthodique, toutes les 15 minutes ! « J‘ai soif« , « J‘ai envie de pipi« , « Je veux un câlin« , « Je veux une histoire« , « Je veux un CD« , jusqu’à ce que la mort de la patience et de la bonne volonté s’en suive et qu’on soit au bord de la sévère crise de nerf !

3. Il ne faut JAMAIS dire : « T’en fais pas le fantôme ne viendra pas ce soir« 

Le moment du coucher des enfants est le moment où ils ont besoin d’être rassurés. Les loups, les monstres, les fantômes se cachent sous le lit, derrière les placards… Croyant le rassurer, il est facile de laisser échapper cette phrase « T’en fais pas le fantôme ne viendra pas ce soir« … ce soir ??? Ouuh là, grossière erreur ! « Et les autres soirs, il va venir le fantôme ? » Bonjour les pleurs, les angoisses et les cauchemars !

4. Il ne faut JAMAIS dire : « T’as peut-être envie de vomir« 

Parmi toutes les excuses qu’utilisent les enfants pour faire revenir les parents à leur chevet, il y a le bien connu « J’ai mal au veeeeeeeeeeentre ! » et avec ça, il faut être très prudent ! Un petit peut réellement avoir mal au ventre, j’vous l’ai déjà dit, le soir, les angoisses tout ça… Ou alors il a vraiment mal au ventre et vous claque une quiche juste là sur votre épaule ! Le réflexe à ne pas prendre, c’est au prochain appel du même genre dire « T’as peut-être envie de vomir !« . Vous connaissez Inception ?! Ou comment mettre une idée en tête ?! C’est parti pour des allers-retours aux toilettes à attendre quelque chose qui ne viendra pas !

5. Il ne faut JAMAIS dire : « Je pars, à demain !« 

Une sortie prévue : ciné, verre entre amis ou autre… Pour se donner bonne conscience, la première fois, on le dit « Allez bonne nuit, je pars boire un verre, à demain » Ouille ! Paroles interdites avant le coucher ! « Naaaaaaaan reste-là, t’en vas paaaaaaaaaaas, tu vas oùùùùùùù ? » Les sorties doivent rester un secret sous peine d’arriver systématiquement après la fête !

6. Il ne faut JAMAIS dire : « Mon film commence« 

Pas de sortie ce soir mais un super film à voir ou à revoir, l’épisode de dénouement de LA série qu’on adore, vite vite vite, le coucher des enfants doit être rapide… « Allez, bonne nuit, je descends, mon film commence« . Non non non, il ne faut pas, cela entraîne des questions « Oh c’est quoi ton film ?« , « Moi aussi ze peux le voir ? » et des grosses colères polémiques « Mais pourquooooooiiii moi z’ai pas le droit de regarder la téléééééééééééé ???« . L’essentiel dans ce cas là, c’est d’avoir de quoi enregistrer pour regarder le lendemain !

7. Il ne faut JAMAIS dire : « Mais non y a personne, c’est des souris dans le mur »

Les bruits suspects sont aussi sources de multiples rappels « Z’ai peur, y a un bruit, y a quelqu’un dans ma chambre ! » persuadé de rassurer on peut faire preuve d’une certaine inventivité… « Mais non y a personne, c’est des souris dans le mur« … Des souris, sérieux ??? En route pour des soirées entières à rassurer le pauvre bout de chou « Mais non y a pas de souris… c’est des fourmis en fait… » Bonne chance pur rattraper la boulette !

8. Il ne faut JAMAIS dire : « Mais si il faut dormir, regarde, il fait nuit« 

L’argument ultime, à bout de nerf : « Mais si il FAUT dormir maintenant bordel, il fait nuit regarde ! » Bon argument en soi… en hiver ! Et en été ??? On fait quoi en été quand il ne fait nuit qu’à 22h. Je suis persuadée que celui ou celle qui a décrété que les 2 mois de vacances seraient en plein été, c’est un parent qui a eu, un jour, recours à cet argument. Foutu pour foutu, il s’est dit qu’il valait mieux ne pas avoir d’école tout le long de cette période de coucher tardif du soleil !

l'heure du coucher des enfants
Une phrase et c’est la folie à l’heure du coucher des enfants !

Vous l’aurez compris, lors du coucher des enfants, s’il faut avoir une chose en tête, c’est de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de prononcer la moindre phrase. Même ce qu’on pense anodin peut déclencher une tempête ! Et je sais de quoi je parle, j’ai fait toutes les erreurs précédemment citées et j’ai mis des plombes à m’en sortir à chaque fois – Oui les souris, c’est moi… Oui le coup du soleil, c’est moi !

 

[Total : 2    Moyenne : 5/5]
More from maman_pleurote

Le cahier de Nougatine, un chouette magazine

Le cahier de Nougatine est un magazine pour enfant qui existe depuis...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *