Voyage en SF #4 : La Horde du Contrevent d’Alain Damasio

Nous vous faisons découvrir La horde du contrevent d'Alain Damasio.
Le marque-page, éditions Folio SF

Ce nouveau voyage en Science-Fiction nous emmène à la rencontre de la 34e Horde du Contrevent, chargée d’une quête folle et pourtant si extraordinaire : remonter le vent jusqu’en Extrême-Amont pour en trouver toutes les formes et l’origine.

Cette horde est formée par vingt-trois hommes et femmes, préparés depuis leur naissance à la poursuite de cette quête. Chacun et chacune ont un rôle, une spécialisation très précise et sont les meilleurs de leur domaine. Nous avons, par exemple, Oroshi, l’aéromaîtresse, dont la connaissance des vents dépasse l’entendement et ne finit de surprendre. Erg, un combattant-protecteur hors pair, ou encore Callirhoé, une feuleuse qui peut animer un feu qu’importent vents et averses. Menés par leur traceur, Golgoth, ils progressent dans un monde battu par des vents extraordinaires, dont six formes sur neufs sont connues. Jamais une Horde n’a pu atteindre l’Extrême-Amont, à propos du quel mille légendes sont contées et animent toutes plus les unes que les autres nos protagonistes.

La Horde du Contrevent est bien plus que l’histoire de cette quête, dont les péripéties tiennent cependant en haleine le lecteur. C’est un livre-univers extrêmement immersif, de par sa narration, le style de l’écrivain qui nous donnent une réelle impression d’être, nous aussi, happés au plus profond de nous-même, dans cette aventure insensée. Le roman est écrit à la première personne suivant la voix des différents personnages : à chaque paragraphe, nous suivons un nouveau narrateur, un nouvel Hordier, signalé par un petit symbole. Les débuts de la lecture peuvent être laborieux (l’éditions Folio SF met à disposition un marque page avec la liste des personnages et leur symbole) mais les voix sont si bien caractérisées qu’assez vite, nous n’avons plus besoin des symboles pour nous repérés. Plus que les sentiments ou émotions, ce sont toutes les sensations qui sont retranscrites avec une habileté déroutante, si bien que nous pouvons sans difficulté nous figurer la puissance des vents auxquels sont confrontés les protagonistes. Personnellement, j’avais lu une bonne partie du bouquin dans le climat humide et venteux de Brest, l’immersion était d’autant plus parfaite. Il existe par ailleurs une bande originale au livre, si vous voulez pousser encore plus loin la totalité de ce voyage.

La Horde du Contrevent offre ainsi une expérience de lecture dont je peine à trouver le qualificatif adéquat, tant elle m’a soufflée. Le travail qu’ont réalisé l’auteur mais aussi l’éditeur pour ce livre, afin que chaque détail participent à l’univers qu’il dépeint, est extraordinaire. La confusion qui s’installe entre personnage et lecteur est très troublante. Tandis que les Hordiers remontent vers l’origine du vent, long voyage laborieux où leur corps est mobilisé jusqu’au plus profond de leur moelle, le lecteur s’engage dans une lecture immersive très forte, remontant le livre de la page 700 à la page 0. Parce que oui, même la numérotation des pages est au service de ce roman.

trouver le livre ?

Cette plongée dans cette quête et cet univers pose énormément de questions sur les notions de la nécessité, du sens ou même de la vie. Plus que la recherche de l’Extrême-Amont, chaque personnage, tout comme le lecteur est mu par une quête profonde, personnelle. Pour résumer, La Horde du Contrevent, est une expérience de lecture incontournable, qui ne laisse véritablement pas indemne, dont chaque mot, chaque virgule emporte le lecteur dans une aventure insensée et pourtant poétique.

Après une tentative avortée d’adaptation transmédia suite à l’échec d’un crowdfunding, l’oeuvre d’Alain Damasio refait actualité avec une adaptation bande-dessinée qui paraîtra cette automne.

Nous vous faisons découvrir La horde du contrevent d'Alain Damasio.

¿’ Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Written By
More from Sophie

« Solange et les Vivants » d’Ina Mihalache

Et toi comment fais-tu pour exister ?   Cette petite question est tirée...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *