Le gouffre te précipite d’Amélia Varin

2

Les livres sur le harcèlement commencent à faire de plus en plus de bruit. Les auteurs aiment raconter ce genre d’histoire depuis quelque temps. Je vous donne mon avis sur le livre Le gouffre te précipite d’Amélia Varin

 

L’histoire

C’est une jeune fille, Mina qui est une jeune collégienne mais un jour tout bascule, elle commence à se faire harceler à l’école. Elle ne comprend pas pourquoi du jour au lendemain elle se fairt embêter par ses camarades. Et puis elle commence à en parler à sa sœur. Elle va essayer de s’en sortir…

le gouffre te precipite

Mon avis

Au niveau de la couverture, c’est dommage qu’il n’y ait que le titre et pas une illustration qui nous donne envie de voir ce qu’il y a dedans. Une belle couverture donne toujours plus envie de se plonger dans le livre qu’une couverture toute simple.

Je suis assez mitigée au niveau de ce roman. Tout d’abord parce qu’il est vraiment court. J’ai trouvé cela dommage que certains éléments ne soit pas assez approfondis. Surtout au début quand on rentre dans l’histoire, le commencement du harcèlement débute dans les cinq premières pages on n’a pas le temps de connaître et d’apprécier Mina avant son harcèlement.

Au début j’ai eu du mal avec la façon dont c’est écrit. Le personnage principal parle à la troisième personne. Il m’a fallu un temps d’adaptation. Une fois que je me suis habituée, et que j’ai compris j’ai pu mieux apprécier le livre.

J’ai bien aimé le concept du livre. Cela nous permet de connaître ce qu’à l’intérieur d’une personne, le harcèlement peut causer. Je trouve que cette histoire est assez surréaliste surtout à partir du moment ou elle rentre dans un asile de fou. Je n’arrive pas assez à me projeter sur Mina qui me fait plutôt penser une personne avec un dédoublement de la personnalité.

C’est la première fois que je lis un livre qui traite ce sujet, je n’aime pas lire ce type de roman, ce n’est pas vers ce type de livre que je me tourne principalement, car le sujet de l’histoire est trop personnel.

J’ai bien apprécié l’histoire en général et principalement la première partie sur la découverte de Mina, mais il manque des détails pour qu’on puisse l’apprécier pleinement. Comme par exemple j’aimerais bien connaitre la vie de Mina réellement avant le harcèlement, ses habitudes, ses amis et son caractère. Que le roman soit plus développé pour qu’on entre petit à petit dans l’histoire, et surtout que le moment de l’asile de fou devienne vraiment plus réaliste car c’est trop fouillis et à partir de ce moment j’ai beaucoup décroché du livre…

La fin me semble un peu surréaliste et j’aurais préféré une fin moins triste et plus un Happy end. Mais je pense que l’auteure a voulu nous faire comprendre que le harcèlement ne se finit pas toujours bien.

Je suis un peu déçue de l’ampleur que ça prend, j’aime bien les histoires où on analyse un peu la situation or la tout va trop vite. Le temps que je comprenne qui est qui on, est déjà au milieu de l’histoire.

Donc je suis assez mitigée au niveau de ce livre, surtout à cause de la fin que je trouve dommage, j’aurais préféré qu’il y ait une sorte de morale. Si vous voulez en savoir plus sur l’auteure et sur son livre vous pouvez lire son interview qui est ici.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La musique et la lecture sont ses principales passions. Elle est une dévoreuse de livre, mettez lui un livre sous le nez et il disparaît tout de suite! Le rock fait également partie de sa vie, sa bouffé d'air frais ? Ce sont les concerts bien sur !

Discussion2 commentaires

  1. Pingback: Interview Amélia Varin : Le gouffre te précipite - So Workin' Girls

Leave A Reply