Chronique littéraire : Alienor, l’origine de toutes les haines

Jeune fille qui lit un livre dans un parc

Le roman dont je vais vous parler aujourd’hui est un roman que j’ai reçu en partenariat avec l’auteur. C’est un roman d’action destiné aux adolescents et aux adultes, c’est un peu un thriller politique, un roman d’espionnage et psychologique.
Attention l’auteur l’a souligné au début du roman mais je préfère le confirmer aussi, certaines scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité de certaines personnes.

Présentation du roman

Titre : Alienor, l’origine de toutes les haines

Auteur : Aurélien Grall

Nombres de pages : 295

Prix : 12€

Note : 7.5/10

 

Qui est Aurélien Grall ?

Aurélien Grall est un auteur français mais qui est aussi financier et enseignant d’université. Alienor est son premier roman qu’il a commencé en 2000 pour le faire publier en 2014. Il a écrit un autre roman Le Trône De Cendre dont on peut déjà retrouver les deux premiers épisodes (qui me font de l’œil je dois vous l’avouer). Pour la suite, Aurélien Grall finit Le Trône De Cendre, qui ne devrait décevoir personne et une deuxième édition d’Alienor est dans ses cartons…

Résumé du roman

Alexia est encore petite fille lorsque des inconnus l’arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l’Académie Aliénor d’Aquitaine. Le pensionnat d’élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l’a vue naître. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies, Jade et Clarisse, qu’elles sont promises à de beaucoup plus sombres desseins…

Roman bouleversant, ALIENOR est si puissant qu’il ne vous laissera pas indemne : ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous avez le cœur bien accroché, osez percer le mystère se cachant derrière les grilles de l’Académie…

Avis

Ayant reçu ce roman directement de l’auteur, l’avis que je vais donner sera beaucoup plus précis que ceux que vous avez pu avoir par le passé.
Je vais essayer de nuancer entre ce qui est bon et moins bon dans le roman. Je veux être la plus claire et la plus explicite possible.
Pour commencer quand j’ai reçu ce roman j’étais toute excitée car ce n’est pas souvent qu’on reçoit le roman d’un auteur et que l’on doit en faire un article. Ça me rapproche un peu plus du métier que j’aimerai faire plus tard c’est-à-dire éditrice.

J’ai donc pris très à cœur cette lecture pour pouvoir vous faire un avis vraiment complet.

Déjà lorsque j’ai lu le résumé du roman ça m’a fait pensé à une autre saga de livre que j’avais lu « Night School » de C.J Daugherty. J’ai donc tous de suite accroché au thème du roman. Ce roman est un joyau dans le sens où l’histoire, l’idée de départ est très très prometteuse. Dès les premières pages on est transporté dans une histoire qui nous dépasse, qui dépasse l’entendement. J’avais l’impression d’être dans un thriller politique comme il existe sûrement dans notre monde. La deuxième chose qui m’a frappée et que j’ai aimée c’est que l’histoire principale se déroule en France et ça, ça fait du bien ! Quand j’ai vu ça je me suis dit que ce roman allait être vraiment bon.

L’histoire commence, un camp d’entrainement de jeunes filles pour qu’elles deviennent de super espionnes, soldats. Ça m’a fait pensé aux MARVEL avec la veuve noire interprétée par Scarlett Johansson, à l’entrainement et l’embrigadement qu’elle a subi quand elle était jeune. J’ai trouvé ça très intéressant, il y a un côté psychologique à l’histoire, on voit l’embrigadement selon deux points de vues : celui qui embrigade et celui qui est embrigadé. Ça nous permet de voir et comprendre comme on arrive à faire d’un enfant une machine à tuer, comment on arrive à déshumaniser quelqu’un et c’est l’un des côtés du roman que j’ai adoré !

Cependant j’ai une petite chose à soulever, même si ce ne sont pas des petites filles banales, qu’elles ont des aptitudes particulières, ça me parait assez improbable qu’elles puissent avoir une telle réflexion (je pense aux personnages de Jade et Clarisse) et une forme physique et le physique pour affronter avec difficulté mais sans plus le parcours et les énigmes qu’on leur impose. Une deuxième chose que j’ai remarquée c’est que le temps passe extrêmement vite d’un chapitre à l’autre ce qui est dommage car on a l’impression d’avoir loupé des choses, ou de passer trop vite sur d’autres choses qui mériteraient d’être plus approfondies. En revanche avec ce roman on ne s’ennuie pas ! Il y a des rebondissements à chaque page, ce qui fait que j’avais un peu de mal à le lâcher car je voulais toujours savoir la suite. On s’accroche aux personnages, on a l’impression de vivre chaque obstacle, chaque mission avec eux. De plus ce sont des filles, qui deviennent des jeunes filles puis des femmes que l’on suit. C’est un roman où les femmes sont bien plus fortes que les hommes (même si ce n’est pas pour de bonnes raisons), un peu de GIRLPOWER ça fait plaisir !

Je voudrais saluer la plume de l’auteur. C’est un roman très bien écrit, c’est même une écriture particulière que j’apprécie, les métaphores et les comparaisons ne sont pas communes ce que j’ai apprécié. L’écriture est fluide, pas compliquée. Le langage est soutenu sans être barbant et impossible à comprendre. C’est un roman très bien écrit et pour des auto-éditions aujourd’hui c’est rare donc je dis BRAVO !

Et la dernière chose que j’ai apprécie c’est que le roman a une vraie fin. Ce que je veux dire par là c’est que tous les mystères accumulés pendant l’histoire sont tous expliqués à la chute du roman. En le refermant on a pas de questions en suspens et ça c’est cool, parce que même dans des romans d’auteurs connus, parfois tous les mystères ne sont pas résolus et ça a le don de m’énerver au plus haut point !

Pour conclure, Alienor est un bon roman d’action pour l’été, il vous permet de vous évader. Vous ne verrez pas le temps passé vous serez en plein dans des conflits politiques, dans des missions secrètes, dans des trahisons etc… Je vous le recommande chaudement. Et je retire ce que j’ai dit, vous vous poserez au moins une question à la fin de ce roman : et si ça existait ?

Cette chronique est terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu et que vous allez lire le roman. Il faut encourager ces auteurs qui s’auto-édite !

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Written By
More from Daphne

Les Suffragettes

J’ai regardé un film récemment qui raconte le destin de quelques Suffragettes...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *