Chine : la coutume des pieds bandés

Il y a bien longtemps, une coutume faisait fureur en Chine. Avant la prise de pouvoir de Mao, il existait une pratique répandue qui consistait à bander les pieds des petites filles, de sorte que leurs pieds soient les plus petits possibles. Odieuse, criminelle, barbare, honteuse et impensable sont les mots qui viennent à l’esprit pour caractériser cette coutume. Aujourd’hui, elle tend à disparaître, je vous en parle maintenant.

Certains propos et images risquent de heurter la sensibilité des lecteurs.

L’origine…

Une question que l’on peut se poser et à juste titre est d’où vient cette pratique peu orthodoxe ? Elle date du Xème siècle, à l’époque de la Dynastie Tang. L’empereur voulant que sa femme danse correctement la traditionnelle danse du Lotus lui demande de se bander les pieds. Dès lors, l’empereur ravi du résultat, exhibe son épouse et ses « magnifiques » petits pieds. Cette pratique devient alors récurrente dans le milieu aristocrate et se généralise ensuite à toute la Chine où très vite, plus les pieds seront petits, plus les chances de se marier avec un bon parti seront élevées.

Le processus…

C’est très jeunes que les petites filles commencent à se faire bander les pieds. En effet, vers l’âge de 4-5 ans, les pieds sont petits et ainsi en grandissant, ils le resteront. Parce que c’est bien là le but. Donc, bander les pieds d’une femme qui chausse du 40 aura une utilité bien moindre pour la population chinoise de l’époque. Comment ça marche ? Les pieds sont trempés dans de l’eau chaude ou dans du sang d’animal, qui est le plus efficace. Les doigts (à l’exception du gros orteil) sont alors repliés de sorte qu’ils soient collés à la plante du pied. Comme vous devez vous en douter, il arrive que les orteils se brisent pour pouvoir se replier le plus possible. C’est une véritable torture pour ces petites filles. Une fois cela fait, les pieds sont bandés et les bandages serrés un peu plus chaque jour. Ce processus dure deux ans et les petites filles ne peuvent pas marcher pendant quelques jours. Il arrive cependant que ces jeunes filles souffrent de complications. Lorsque les orteils sont repliés et que les enfants marchent dessus, le sang peut ne plus circuler et ainsi provoquer la nécrose des orteils, qui tombent, tout simplement… Au lieu de ressentir un quelconque dégoût, les parents sont ravis. Les pieds sont encore plus petits.

Coutume des pieds bandés en Chine
(c) Pausecafein

Pourquoi ?

La réponse est simple : c’est une marque de noblesse. Les femmes aux pieds bandés vont pouvoir mettre de « très jolies chaussures » et vont marcher très lentement. Elles ne vont donc pas pouvoir sortir, ni trop se déplacer, ce qui implique qu’elle reste chez leur mari. Leur époux doit donc l’entretenir, ce qui est un signe de richesse. Ainsi, en allant au bout, on remarque que les paysannes n’auront jamais les pieds bandés, obligées de travailler dans les champs.

La fin d’une pratique ?

C’est l’arrivée de la République de Chine qui met presque un terme à la barbarie. L’ordre est de cesser cette coutume et de faire retirer tous les bandages des pieds des femmes. Mais quand une coutume est ancrée profondément dans une société, il est toujours difficile de s’en défaire. Ainsi, nombreuses sont celles qui la perpétuent encore en bandant les pieds de leurs filles. C’est peut-être difficile à comprendre. Mais dans un monde où on leur a expliqué que si leurs pieds étaient petits, elles trouveraient un bon parti et vivraient heureuses dans l’opulence, il est compliqué de leur inculquer un autre mode de penser. C’est mettre à mal des certitudes ! En 1949, avec la proclamation de la République populaire de Chine la pratique disparaît enfin.
Sachez tout de même qu’il reste encore quelques femmes avec des pieds bandés.

Coutume des pieds bandés en Chine
(c) Le Palais Impérial

On en parle…

Coutume des pieds bandés en ChineJ’ai eu l’envie d’écrire cet article après la lecture d’une bande-dessinée chinoise qui m’a marquée : Les pieds bandés de Li Kunwu. Cette BD nous montre la pratique, le mécanisme, le regard des hommes sur ces femmes aux petits pieds. Elle nous montre à quel point il est difficile pour une femme qui a toujours vécu dans l’idée qu’avoir les plus petits pieds allait lui permettre d’avoir une meilleure vie, d’abandonner ses principes. Une histoire bouleversante. Pour en savoir plus et découvrir mon avis sur cet ouvrage, c’est par ici.
J’ai également pu avoir un aperçu de la coutume dans un épisode de la série américaine Docteur Queen, femme médecin. Là encore, on y voit la réaction des chinois face à celle d’une américaine libre et horrifiée devant un tel spectacle.

 

Les pieds bandés tendent à disparaître, bien qu’encore un certain nombre de femmes en gardent les séquelles. Une pratique barbare mais fortement ancrée dans l’esprit chinois comme un moyen de grimper dans les classes sociales.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Written By
More from Amelia

Chine : la coutume des pieds bandés

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *