Bien choisir sa crème solaire bio

0

L’été est enfin arrivé, à nous les tenues légères, les déjeuners en terrasse, le farniente sur la plage ou toute autre activité en plein air qui laisse notre peau à la merci du soleil. Bronzer, oui, mais intelligemment et pas sans protection si l’on ne veut pas risquer d’attraper un cancer de la peau et préserver son capital jeunesse.
Ces dernières années la composition des crèmes solaires conventionnelles a été pas mal questionnée. En effet, les filtres qui la composent sont issus de l’industrie pétrochimique, ce qui les rend très efficaces mais aussi très mauvais pour la faune et la flore marines ainsi que pour notre santé. Certaines études soulèvent des réactions allergiques et l’utilisation de perturbateurs endocriniens.

 

Il existe des alternatives plus naturelles et bio dont la qualité s’améliore d’année en année. L’efficacité de ces crèmes solaires est identique à celle des crèmes conventionnelles, cependant le confort d’utilisation n’est pas le même. La texture est beaucoup moins facile à faire pénétrer (à la place des filtres de synthèse qui transforment les UV, on utilise des filtres minéraux tels que le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc qui réfléchissent les UV) et laissent en général un film blanc, ce qui amène parfois à une application moins fréquente. Pour palier à cette application difficile et ces traces disgracieuses, certaines crèmes bio présentent des nanoparticules (présentes aussi dans les crèmes solaires traditionnelles, mais considérablement moins dosées dans les crèmes solaires bio), extrêmement nocives pour les récifs coraliens et la vie marine (elles sont interdites depuis 2008 par le label ECOCERT). Si vous devez choisir une crème bio veillez donc à la sélectionner sans nanoparticules (heureusement une troisième génération de crèmes solaires bio existe à présent, sans nanoparticules et qui ne laissent pas de traces). Un autre reproche que l’on peut faire aux crèmes solaires bio, est qu’elles sont souvent composées de beaucoup d’alcool, ce qui aura tendance à assécher la peau, ainsi que d’huiles essentielles qui sont parfois allergisantes. (Comme pour tout produit il est donc conseillé de le tester dans le creux du coude quelques jours avant l’utilisation).

Les crèmes solaires bio présentent cependant quelques avantages (en plus d’être moins risquées pour la santé) : elles sont pauvres, voire dépourvues de conservateurs et parfums de synthèse ; elles sont également sans paraben et 95% de leurs ingrédients issus de végétaux sont biologiques et respectueux de l’environnement. Un autre point positif est qu’elles résistent mieux à l’eau que les crèmes solaires traditionnelles.
Pour bien choisir votre crème solaire bio veillez à ce qu’elle soit labellisée (ECOCERT et Cosmébio sont les labels les plus courants), elle doit bien entendu afficher un SPF (pour les UVB) et un indice PPD (contre les UVA, responsables du vieillissement de la peau) et qu’elle ne contiennent pas de dioxyde de Titane et de Zinc micronisé (autrement dit les nanoparticules).

N’oubliez pas de renouveler votre crème solaire toutes les deux heures au moins, de protéger vos yeux avec des lunettes ayant une bonne protection (car le soleil est aussi dangereux pour votre vue), de bien vous hydrater et de ne pas vous exposer entre 11h et 16h.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Multifacettes et pluridisciplinaire, elle est avant tout très curieuse et toujours à la recherche de nouvelles choses à tester, de nouvelles passions à découvrir. Ce qu'elle aime avant tout c'est partager et échanger avec le monde. C'est une véritable touche à tout (photographie, écriture, danse, musique etc...) qui aurait bien besoin que les journées fassent 48h.

Leave A Reply